Nouvelle conférence gesticulée : crash tests !

Une conférence gesticulée peut en cacher une autre (ainsi qu’une clown). Lors du stage de préparation de « déchets et des hommes », j’ai du faire avec mon drame personnel : ne plus vivre de grossesse. Rien à voir avec les déchets, et pourtant, c’est la même personne qui portait ces sujets. A vrai dire, 5 ans plus tard, je ne suis pas totalement sevrée de mon désir d’enfant, mais je peux imaginer continuer mon existence sans accoucher une nouvelle fois.

Je ne saurais pas dire pourquoi c’est lié. D’ailleurs « déchets et des hommes » a beaucoup changé avant que j’arrive à trouver la bonne formule. Ce qui veut dire que pendant que je peaufinais ma première conf, une autre mûrissait en moi, au sujet des enfants.

Je suis donc arrivée à comprendre ce qui me tord le bide concernant les enfants, c’est ce que Yves Bonnardel nomme « la domination adulte » et raconte dans un livre du même nom. Mais comment raconter ça ?

Alors j’ai fini par trouver, à force de chercher : qu’est-ce qu’on raconte ? Des histoires. Et qu’est-ce que j’adore dans les histoires ? Quand il y a du dessin avec. Toutes ces histoires qui m’ont forgée, accompagnée, fait rêver, je les raconte et montre à mes enfants. Et c’est là que tout à coup, le terrible sorcier Mac Donald intervient !

Le mangeur d’imagination, l’absorbeur de désir, le grand méchant marché qui fabrique des crèches privées bilingues et distribue des jouets en plastique ou des livres stéréotypés en même temps que des hamburgers. Heureusement, il n’y a pas que cette nouvelle conf gesticulée qui a frappé à la porte de ma vie, il y a aussi une clown, walline, que je découvre chaque jour un peu plus perdue dans ce monde passionnant et triste à la fois.

Je ne vous en dis pas plus, parce que à la fin, je ne sais pas qui vivra heureux, ni s’ils feront des enfants (rien d’obligatoire à procréer), par contre vivre libre c’est possible, il faut juste pas se laisser faire (poil au derrière).

MORALE :

5 crash tests sont prévus ! C’est à dire que vous allez m’aider à finir cette conférence gesticulée : je joue un truc, vous me dites si ça vous a touché, ennuyé, si vous avez des désaccords, des moments où vous auriez aimé en savoir plus… Évidemment, toutes les personnes directement impliquées au sujet des droits des enfants et du dessin sont particulièrement les bienvenues à ce stade de confection de la conf, mais franchement, comme on dit chez mac do : venez comme vous êtes, tous les avis m’intéressent.

 

  • 14 mars, 19h, Yenne (73), 44 rue des prêtres, fourmilienne
  • 15 mars, 19h, Villeurbanne (69), 16 av. Auguste Blanqui, le Filanthrope
  • 21 mars, 19h, Chambéry (73), 454 Rue de Salins, le café Biollay
  • 24 avril, 19h, Grenoble (38), 3 rue d’Alembert, le bistrot à l’envers
  • 27 avril, 20h30, Montpellier (34), 10 rue Haguenot, la carmagnole

Et après on abat le capitalisme.

Laisser un commentaire