Mirentchu

Tifen,
Je me préparais à répondre à ta carte, la semaine dernière, quand Muriel m’a appelé pour m’annoncer la mort de Thierry.
Je me souviens d’une espèce de sketch complètement amateur, que nos quatre parents avaient filmé pour s’amuser au tout début du caméscope ; ça s’appelait “je vais couper cette planche en deux”.
 mirentchu 001
Je me souviens de Lucey, Thierry, Cancanette et Quercy, et nous deux. La drôle d’équipe que nous devions former. Je ne sais même pas comment tout est rentré dans la voiture.
C’est au cours de ce séjour que j’ai découvert les abricots secs, le soir à l’arrière de la voiture, pour nous consoler de nos onglées. Du coup je pense au ski chaque fois que j’en mange.
Je me souviens aussi d’une des dernières fois où j’ai vu Thierry, à Saint-Jean de Luz, une scène surréaliste où j’ai vu soudain apparaître son grand corps dans l’entrée, tenant au bout d’une laisse un tout petit quiquinou nommé Ubu.
Vivre c’est aussi être évoqué dans les conversations et appartenir aux souvenirs de vous que les autres partagent. Alors continuons d’en parler.
Je vous embrasse bien fort, tous les 5, et Odile aussi.
Mirentchu
Je répondrai à ta carte plus tard. Je ne réponds jamais mais elle me font bien plaisir ; on voit les enfants grandir. C’est fou ce que ton fils te ressemble.

Laisser un commentaire